Le Traité Toutes les Femmes est une campagne mondiale pour un traité international visant à éliminer la violence à l’encontre des femmes et des filles. Nous sommes une coalition mondiale de plus de 1 700 défenseurs des droits des femmes, avocats, universitaires et organisations de 128 pays qui travaillent pour un monde plus sûr pour les femmes et les filles du monde entier.


Notre histoire

« Comment responsabiliser les États s’il n’existe pas d’instrument juridiquement contraignant sur la violence à l’encontre des femmes ? » – Ancienne Rapporteure spéciale des Nations Unies sur la violence à l’encontre des femmes, Rashida Manjoo, 2012 ; conseillère de Toutes les Femmes

 

Inquiet du manque de responsabilité vis-à-vis de la violence à l’encontre des femmes et des gros titres quotidiens sur cette violence, un groupe de militants des droits des femmes s’est réuni le 3 juin 2013 au Centre Carr pour les droits de l’homme de Harvard pour discuter de la nécessité d’un traité.

Cette réunion a été cruciale. Les défenseurs présents—un groupe mondial comprenant la spécialiste du mariage forcé Vidya Sri, la militante des droits des femmes Lisa Shannon et le spécialiste des droits de l’homme Charlie Clements—ont convenu qu’un traité sur la violence à l’encontre des femmes et des filles comblerait le vide juridique existant pour mieux protéger les femmes partout dans le monde.

Lisa et Vidya ont accepté de diriger l’effort et ont passé deux ans à établir un dialogue avec les militants des droits des femmes à travers le monde pour créer un groupe de travail mondial. Des défenseurs travaillant dans un large éventail de domaines, allant de l’autonomisation des femmes et de l’élimination de la pauvreté, au statut juridique et aux droits des veuves, des peuples autochtones et d’autres, se sont réunis pour lancer Le Traité Toutes les Femmes en 2015 sous son nom d’origine, Toutes les Femmes Partout.

Sous la direction de Vidya et de Lisa, le groupe de travail a passé les trois années suivantes à jeter les bases d’un traité. Le groupe compte désormais 127 experts représentant toutes les régions du monde, ce qui constitue un niveau sans précédent de leadership des femmes et d’inclusion mondiale dans l’élaboration d’un traité. Le groupe de travail a effectué d’importants travaux pour l’élaboration du traité.

À la fin de 2018, Le Traité Toutes les Femmes est passé de la phase d’élaboration à la campagne publique : une initiative mondiale visant à amplifier l’appel à un traité pour mettre fin à la violence à l’encontre des femmes et des filles.